Après « C'est tout moi », Virginie Hocq revient plus en forme que jamais avec son tout nouveau spectacle : « Pas d'inquiétude…» Virgjnie Hocq s'y montre pétillante, incisive caustique et gentiment décalée, dans une mise en scène énergique et surprenante. Incarnant une multitude de personnages plus détonants les uns que les autres, elle enchaîne les tableaux à un rythme effréné et entraîne les spectateurs dans son univers décalé pour un spectacle 100% inédit ! Une lette au Père Noël surréaliste, un clown d'hôpital méchamment drôle, une accro à la chirurgie esthétique possédée, une prof dépassée par les hormones de ses étudiants… mais aussi de la danse, des animaux et surtout, des Bonobos ! Pour ce quatrième spectacle, Virginie Hocq s'est entourée de 3 co-auteurs (Marie-Paule Kumps, Jérôme de Warzée et Marc Donnet-Monay), qui l'ont aidée dans la rédaction des textes et dans la création des personnages. Elle a également collaboré artistiquement avec Emmanuel Vacca. Dans une très belle mise en scène de Marie-Paule Kumps. Pas d'inquiétude… Le nouveau spectacle totalement délirant de Virginie Hocq. Toute petite déjà, Virginie Hocq profitait des représentations scolaires pour se donner en spectacle… Une certitude l'animait déjà : plus tard, elle serait comédienne ! Le Premier Prix d'Art Dramatique du Conservatoire Royal de Bruxelles en poche et après s'être lancée dans l'aventure de l'impro amateur, elle crée son premier one-woman-show en 1999 : « Dis-Oui ». Une aventure humaine extraordinaire et un très beau succès ! Après être passée par le Magic Land Théâtre à Bruxelles, qui lui donne le goût des créations collectives et par la Ligue d'Improvisation Belge Professionnelle, Virginie présente son deuxième spectacle « Qui a dit faible ? », écrit par Patrick Ridremont. C'est grâce à cet opus qu'elle rencontre Les Frères Taloche et Lara Fabian, qui lui proposent de faire leurs premières parties. Parallèlement à sa carrière sur scène, Virginie est séduite par le cinéma, qui lui fait les yeux doux. Elle jouera dans plusieurs longs métrages dont « Un Fil à la Patte» de Michel Delville, « J'aurais voulu être un danseur » d'Alain Berliner, « Le Séminaire » de Charles Nemes, « Incognito » d'Eric Lavaine, « Bambou » de Didier Bourdon ou encore « Allez raconte » de Jean-Chistophe Rogier. En 2005, elle crée « C'est tout moi », en compagnie de Victor Scheffer. Ce troisième spectacle, plus proche de sa personnalité, remporte un énorme succès en Belgique, France Suisse et au Québec. (360 représentantions) Virginie enchaîne les prestations au cinéma, dans des téléfilms et au théâtre, où elle reprend le rôle principal, tenu à la base par Isabelle Nanty, dans « Les Deux canards », de Tristan Bernard, aux côté d'Yvan Le Bolloc'h. En 2011, voici Virginie Hocq de retour avec son quatrième seule-en-scène… « Pas d'Inquiétude… »


Après 2 années de tournée, plus de 250 représentations,
un triomphe à l'Olympia et au Cirque Royal, "Pas d'Inquiétude" c'est fini !
Alors je voulais vous dire merci pour cette très très très belle aventure !

Je vous donne rendez-vous pour de nouvelles surprises à la rentrée,
à commencer par ma première mise en scène, "Madame Marguerite",
avec Marie-Paule Kumps, au Théâtre "Le Public" à Bruxelles.

Sans oublier les sorties de "Vaugand" à la télévision et
"La liste de mes envies" au cinéma.

Bel été à vous et gros bisous !

   
_